Préparer son itinéraire de randonnée

Préparer son itinéraire de randonnée

Il est primordial que vous prépariez un minimum votre itinéraire avant de vous lancer en route, afin d’assurer votre sécurité. D’ailleurs, rien ne vous interdit de donner à l’un de vos proches une copie de votre itinéraire prévisionnel.

Il existe trois types de sentiers : les jaunes (promenade et randonnée, ou PR), nécessiteront un effort modéré d’une journée maximum, vous n’aurez alors besoin que de peu d’équipement. Il s’agira de découvrir le patrimoine local avant de rentrer chez vous le soir, et non de réaliser des prouesses physiques. Il existe également ce que l’on nomme les GRdP (sentiers de Grande Randonnée de Pays), qui sont des boucles symbolisées par des traits jaunes et rouges. Enfin, les balises blanches et rouges (grande randonnée, ou GR) représentent quant à elles des parcours de plusieurs jours, sur des distances parfois considérables : mieux vaut être en forme et prévoir ce qu’il faut pour vivre plusieurs journées en autonomie, notamment votre matériel de campingCes voies sont classées par niveaux de difficulté, allant de 1 à 5, voir encadré ci-dessous.

Même si vous adorez sortir des sentiers battus, rappelez-vous que l’écosystème est fragile et qu’il ne faut pas quitter les pistes généralement balisées. Beaucoup de zones sont protégées, et même si rien ne vous l’indique, cela abîme l’environnement lorsque l’on marche en dehors du chemin : on écrase ainsi les plantes et on participe à l’érosion du sol. La mousse, par exemple, est particulièrement délicate et met plusieurs dizaines d’années à se régénérer. De plus, certaines réserves naturelles possèdent des règlements spécifiques, là encore, renseignez-vous à l’avance. S’il vous arrive de devoir traverser un champ où se trouve du bétail, refermez derrière vous les barrières, afin que les animaux ne s’échappent pas. Enfin, ne surestimez pas vos capacités, et tentez de maîtriser votre temps de parcours (pour ne pas vous retrouver bloqué à la tombée de la nuit) : organiser une randonnée implique de repérer à l’avance un minimum son itinéraire. Vérifier que la météo sera clémente est également important : surtout en montagne, les orages arrivent vite !

Les hauts sommets qui m’entouraient semblaient dire qu’ils n’étaient là que pour défier l’homme. Et que l’homme n’existait que pour accepter l’honneur de ce défi.

Tiré de Le pèlerin de Compostelle, un livre de Paolo Coelho

Source : Histoiredetongs

Tous les commentaires

Laisser un commentaire