Nutrition et randonnée

Nutrition et randonnée

Quel plaisir de sortir toutes ses affaires du sac lors de la pause repas en randonnée… Plus particulièrement quand on sait emporter de bonnes choses (pour les randos à la journées par exemple). C’est une autre histoire pour les treks sur plusieurs jours ou en autonomie où on privilégiera la légèreté et donc une restriction du choix et de la variété des aliments…

En effet on a tendance à s’orienter vers les sachets de repas lyophilisés quand on randonne : léger, bon rapport poids/calories. Mais malheureusement, ils manquent souvent de saveurs, ils sont chers et on finit vite par se lasser, voir devenir complètement frustrés après plusieurs jours d’escapade.

Quelques principes de nutrition de bases :

Avant de vous parler de « nourritures », il est judicieux de rappeler certaines bases… La nutrition est un domaine complexe où beaucoup de paramètres influent sur l’efficacité de tels ou tels aliments, que ce soit pour des randonnées journalières ou treks sur plusieurs jours. Je ne vais pas m’improviser nutritionniste ni énoncer ce qu’il convient de faire pour bien s’alimenter pendant une randonnée car assez de sites internet spécialisés (ou non) le font, mais il est important de rappeler ceci :

f__culents

– Les féculents : C’est la catégorie d’aliments d’origine végétale qui a une proportion de glucides complexes élevée (on ne parle plus de « sucres lents » même si ils sont les plus lents à la combustion). Ils sont indispensables à la pratique de la randonnée, ils sont le carburant principal du corps humain lors des longs efforts. On parle de pâtes, riz, céréales, fécules, etc.

– On fait le plein de féculents avant de partir (généralement la veille).

– Pendant l’effort, il n’est pas nécessaire d’en consommer (sauf plusieurs jours), il est alors conseillé de manger des fruits sec, barres de céréales, pain, qui maintiendront votre taux de sucre dans le sang.

 Il convient de boire constamment pendant une balade, par petites doses. Ne surtout pas attendre d’avoir soif pour boire, ni boire trop d’un coup. Comptez minimum 2 litres d’eau par journée d’activité ! (j’emporte 2 L pour la journée de rando, voir plus si repas du soir il y a).

– Trop manger et manger trop gras pendant une rando n’est pas conseillé… la digestion plus lente risque de vous faire perdre des forces à cause du sang qu’elle utilise.

– Assurez vous cependant de couvrir votre besoin journalier en énergie, jeûner n’est pas une bonne idée…

– Attention à ne pas ingérer trop de « sucres rapides » d’un coup (chocolat, barres énergie, bonbons, …) qui peuvent provoquer une hypoglycémie réactive un malaise.

Source : trekkingetvoyage

Tous les commentaires

Laisser un commentaire