Comment choisir ses chaussures de randonnée ?

Comment choisir ses chaussures de randonnée ?

Les chaussures sont l’élément matériel le plus important du randonneur car c’est ce qui fait le lien entre le mouvement du corps et le sol. Mais comment les choisir ?

Quand on regarde un rayon de chaussures de marche dans un magasin, il est très facile de se sentir dépassé par le nombre de modèles différents. La bonne nouvelle, c’est qu’avec ce guide vous allez vous y retrouver plus facilement.

Le choix d’une paire de chaussures de marche dépend principalement de la longueur de la randonnée, des conditions climatiques, des terrains traversés et du poids du sac à dos. C’est pourquoi vous devez savoir si vous voulez des chaussures pour vous balader en famille, faire des randonnées en bord de mer, faire des treks en montagne, etc. La plupart du temps dans les magasins, les chaussures sont rangées en fonction de leur utilisation principale. C’est donc l’ordre que l’on retrouve ici.

A – Chaussures de balade et loisirs

La plupart des gens utilisent des chaussures de sport quand ils partent en balade mais ce n’est pas idéal. Elles sont toujours plus adaptées que des chaussures de ville mais manquent de maintien1 et d’adhérence en dehors du bitume.

Caractéristiques : Les chaussures de balade et loisirs sont généralement à tige basse dont les caractéristiques principales sont la légèreté et la souplesse. Ces chaussures ont l’avantage d’avoir une semelle plus épaisse et cramponnée par rapport à des chaussures de sport. De plus, elles sont plus solides et protègent mieux le pied et réduisent donc les chances de se blesser.

Utilisation : Ces chaussures sont adaptées à la marche d’une journée maximum, sur chemins faciles avec peu de dénivelé, avec un sac à dos léger et dans des conditions climatiques clémentes. Elles peuvent également être utilisées pour de nombreuses activités de plein air.

Attention : N’utilisez pas ce genre de chaussures en dehors de l’utilisation mentionnée ci-dessus car elles ne sont pas imperméables, ne protègent pas assez le pied

B – Chaussures de randonnée

Ce sont probablement les chaussures de marche les plus vendues. Elles sont polyvalentes et ne représentent pas un énorme investissement. Caractéristiques : Les chaussures de type « randonnée » sont principalement à tige haute (montante), relativement légères, avec un bon maintien, une bonne accroche4 et une bonne adhérence. Elles sont souvent moyennement isolées et ne sont pas très imperméables. De plus, elles sont d’une rigidité moyenne.

Utilisation : Elles sont adaptées à des randonnées de quelques jours en moyenne montagne dans des conditions météorologiques non extrêmes. Elles se situent entre les chaussures de balade et les chaussures de trek. Elles sont très polyvalentes et peuvent être utilisées pour des balades et éventuellement pour des grandes randonnées dans certaines conditions.

Attention : Bien qu’elles soient très polyvalentes, elles sont souvent inadaptées (trop souples, trop peu imperméables) pour des treks ou grandes randonnées. Elles peuvent être utilisées pour des treks mais uniquement par des personnes expérimentées et dans certaines conditions. A l’inverse, elles peuvent être inconfortables pour des balades car empêchent un bon déroulé5 du pied et sont un peu lourdes. Néanmoins, dans ce cas vous vous placez plutôt du côté de la sécurité.

C – Chaussures de trek ou grande randonnée

Les chaussures de trek ou de grande randonnée ressemblent aux chaussures de randonnée mais sont faites pour une utilisation plus poussée.

Caractéristiques : Elles ont une tige haute, parfois légèrement plus haute que pour les chaussures de randonnée. Elles sont très souvent en cuir, imperméables et assez rigides. Elles offrent une meilleure protection (pare-pierres et renforts latéraux), un meilleur maintien et un meilleur confort que les chaussures de randonnée. 

Utilisation : Elles sont principalement utilisées pour de longues marches avec des sacs lourds, sur des terrains difficiles avec beaucoup de dénivelé et dans des conditions météorologiques variables. Elles sont faites pour résister et durer dans le temps. C’est pour cette raison qu’elles doivent être fiables et confortables.

Attention : Bien que ces chaussures aient des caractéristiques attrayantes (solidité, confort imperméabilité…), elles sont généralement trop rigides, trop lourdes et ne respirent pas assez pour randonner confortablement lors de balades ou petites randonnées. Vous risquez de vous fatiguer plus vite et d’avoir une impression de lourdeur.

D – Chaussures de haute montagne ou d’alpinisme

Les chaussures d’alpinisme regroupent un grand nombre de différents modèles de chaussures variant selon les conditions d’utilisation. En effet, on n’utilise pas les mêmes chaussures pour grimper un sommet de 8000 mètres et marcher sur un glacier en été dans les Alpes. Mais, nous ne rentrerons pas dans ces spécificités.

Caractéristiques : Elles ont une tige haute voire très haute et sont souvent constituées de cuir épais, de plastique ou d’une combinaison des deux. 

E – Chaussures de trail ou raid

Ce type de chaussures a été développé à la base pour les trails qui sont de longues courses sur des terrains difficiles avec beaucoup de dénivelé et les raids qui sont des courses comprenant plusieurs activités (vtt, kayak, course à pied…).

Caractéristiques : Elles sont semblables à des chaussures de course à pied (running) – donc à tige basse – mais renforcées et adaptées à des terrains plus difficiles. Elles bénéficient d’un meilleur maintien que des chaussures de running, sont un peu plus rigides et mieux protégées. Elles ont également une meilleure accroche et adhérence. Ces chaussures ont l’avantage d’être très légères et de permettre un bon déroulé du pied.

Utilisation : Elles sont assez polyvalentes et peuvent être utilisées pour des balades, pour courir en pleine nature, pour des petites randonnées, pour de la marche sportive, pour des raids, des trails, etc. Elles sont couramment utilisées pour d’autres activités de plein air (kayak, vtt…). Par ailleurs, des personnes expérimentées les utilisent parfois pour des grandes randonnées sous certaines conditions (terrain assez sec, pieds et chevilles musclées, sac léger, bâtons de randonnée…).

Attention : Le maintien du pied étant limité, ne les utilisez en montagne que si vous avez assez d’expérience, avez le pied montagnard et que les conditions sont adaptées. Avec ce type de chaussures, vos chevilles ne sont pas soutenues et vos pieds ne sont pas protégés. De plus, elles ne sont pas adaptées à des conditions froides ou humides et ne sont pas solides comparées à des chaussures de randonnée.

F – Les sandales de marche

Caractéristiques : Elles ont l’avantage d’être ouvertes, légères et d’évacuer l’eau et le sable. Elles ont des semelles légèrement cramponnées et s’ajustent avec des velcros.

Utilisation : Elles peuvent être utilisées quand il fait chaud sur des chemins très faciles et plats. Elles sont aussi pratiques dans l’eau (marécages, rivières…) et le sable (désert, bord de mer,…). Enfin, les sandales s’accompagnent bien de chaussettes quand il fait froid, un style indémodable. Attention : Le maintien et la protection qu’offrent ces chaussures sont précaires. Si vous avez un sac lourd, ou marchez sur des terrains difficiles, vous risquez de vous blesser. De la même manière, vos pieds sont à la merci de tous les cailloux, branches, épines et autres qui s’attaquent à vos pieds. Ces chaussures ont aussi des points de contact limités avec les pieds et peuvent être douloureuses à la longue. 

Source : marchesmaintenonpierres

Tous les commentaires

Laisser un commentaire